• Catégorie :
  • Recherche
  • |
  • Auteur :
  • Optimuze
  • |
  • Date :
  • 2017-09-13

Le caractère primordial de la recherche

_____________________

Le caractère primordial de la recherche

Universitaire, fondamentale, clinique … Autant de termes associés à la recherche, cette branche inhérente de l’activité intellectuelle, entamée afin de favoriser les retombées positives et effectives d’un domaine donné sur l’homme et la société. Ces domaines, se comptant par centaines, touchent d’une manière directe ou indirecte le quotidien de l’homme, pour ne citer que l’anthropologie, la sociologie, la biologie, l’économie ou l’environnement. Les sceptiques restent néanmoins perplexes face aux millions d’euros engloutis par la recherche chaque année. Pourquoi un tel investissement ? Quels en sont les retombées réelles sur la communauté ?

La recherche : condition sine qua non du développement

Le développement, notamment économique, s’appuie sur de nombreuses bases. Parmi ces bases se trouvent le capital humain, les ressources naturelles et bien d’autres. La recherche figure toutefois parmi les bases les plus importantes du développement. En effet, la recherche de haut niveau contribue à élaborer de nouvelles pratiques et théories économiques, financières, juridiques, agricoles ou scientifiques. Ces nouvelles données théoriques, une fois transposées à la pratique, sont susceptibles d’influer sur l’économie d’un pays en raison du fait que les innovations qui en découlent peuvent amorcer un changement radical au sein d’une institution, d’une organisation ou d’un mode de fonctionnement défectueux en vue de son amélioration. A titre d’exemple, le secteur agricole a connu un essor considérable grâce à l’avancée des recherches agronomiques poussées, notamment au sein des universités. L’exploitation familiale typique des Etats-Unis s’est ainsi transformée, au fil des années, en exploitation industrielle et commerciale, situation contribuant au statut du pays de plus grand exportateur céréalier au monde. Les théories économiques, à l’instar de la « théorie de la capabilité » d’Amartya Sen, ont également semé les graines de l’inventivité et de l’innovation, notamment au sein des communautés pauvres des pays en développement, les rendant résilientes et aptes à amorcer leur propre développement. Enfin, la recherche a également permis de revoir le rapport homme-travail, en fonction de l’évolution de notre mode de vie, et d’apporter ainsi de nouvelles pratiques, notamment au niveau de l’administration (gestion des ressources humaines, …) et de la formation (par apprentissage, en alternance, …). Allant, par exemple, des méthodes de formation à leur contenu, en passant par leur évaluation, toutes les étapes de l’apprentissage ont été élaborées et conçues à l’issu de longues recherches.

Pour sauver des vies…

La recherche fondamentale et/ou clinique se veut aujourd’hui être le pionnier de l’apparition de nouvelles stratégies thérapeutiques dans le traitement de pathologies majeures, à l’instar du cancer. Les nombreuses études effectuées dans le but de comprendre le fonctionnement des cellules aura, par exemple, permis de mieux appréhender le développement et la prolifération des cellules tumorales. La recherche a également favorisé l’innovation technique dans le monde médico-chirurgical. Les premières Conceptions Médicalement Assistées (CMA), les interventions chirurgicales jadis impossibles, les nouveaux outils de traitement de pointe et bien d’autres avancées dans le domaine de la santé, sont tous issus de la recherche menée dans des laboratoires ou centres de recherche, indépendants ou universitaires. La recherche peut ainsi sembler être une perte de temps mais elle contribue, au contraire, à améliorer notre quotidien, à sauver des vies et à anticiper l’évolution constante du monde dans lequel nous vivons.

Commentaire

_____________________


Poster un commentaire

_____________________